5 raisons de vendre sur le Web

Toutes les études le démontrent. Tous les experts le disent. Les consommateurs sont de plus en plus habitués à acheter en ligne. Une fois qu'ils y ont goûté, ils en redemandent. Et si vous ne vendez-pas en ligne, où vos clients iront-ils acheter? Probablement chez vos concurrents!

Depuis plusieurs années, je constate que le Canada, y compris le Québec, prend son temps pour s'immiscer dans le marché de la vente en ligne. Même s'il y a une tendance à la hausse, elle demeure faible.

Mais la vraie question est la suivante : est-ce que toutes les entreprises devraient vendre sur le Web?

Voici 5 arguments que j'ai relevés pour ne pas vendre en ligne :

  1. Je ne développe pas mes affaires à partir de mon site Internet
    C'est bien. Vous faites autrement. Vos clients n'utilisent pas la technologie et Internet? C'est possible, mais peu probable. Même dans les domaines moins portés vers les nouvelles technologies, la tendance change. Combien de gens utilisent aujourd'hui un téléphone intelligent? Même mes parents en ont un. Si cela n'est pas un signe... Ce sera le cas aussi pour votre clientèle. Si vous n'y êtes pas préparé, vos ventes en souffriront tôt ou tard. Vaut mieux prendre de l'avance et se l'approprier.

  2. Un site Web transactionnel, ça coûte trop cher
    Du matériel promotionnel traditionnel, combien ça coûte? Combien de brochures et pochettes demeurent sur les tablettes et deviennent désuètes? Vous avez un ou des représentants? Et c'est moins coûteux qu'un site Web? Pourtant, un site Web bien ficelé devient souvent le meilleur représentant de la compagnie en chiffre et en nombre de contacts clients. Lorsqu'un client cherche de l'information sur votre entreprise, il cherche sur Internet. Pas certain? Quand avez-vous consulté le bottin pour la dernière fois? Avoir un site Web, c'est avoir un représentant de plus qui travaille pour vous, mais à moindre coût.

  3. Les grosses entreprises le font déjà
    Et pourquoi le font-elles? Parce que c'est nécessaire à la croissance et à la survie de leurs affaires. Comment un petit commerce peut-il être profitable s'il existe des grandes surfaces pour le concurrencer? En offrant ce que les grands ne peuvent offrir. Le même principe s'applique sur le Web. Une entreprise doit y être présente, même si de gros concurrents y sont déjà. Sinon, ses clients, actuels ou potentiels, intéressés par la simplicité d'acheter en ligne iront voir la concurrence un jour ou l'autre.

  4. Les politiques gouvernementales me protègent contre les gros qui vendent en ligne
    Prenons l'exemple des librairies. Récemment, des règles ont été mises en place pour obliger les plus grands commerçants à vendre un nouveau livre au-dessus d'un certain prix. C'est une belle mesure pour protéger une industrie à court terme, mais après? Le problème est résolu? Il faut se préparer au moment où cette mesure disparaîtra pour permettre aux commerçants canadiens et québécois de concurrencer les américains et le monde. Il faut s'y préparer et non pas simplement attendre et espérer que les choses ne changeront pas.

  5. Je n'ai pas le temps pour un tel projet
    C'est vrai pour n'importe quelle entreprise qui veut développer de nouvelles façons de servir et d'approcher sa clientèle, actuelle et future. Faut-il attendre que la clientèle baisse pour enfin avoir du temps à consacrer au projet d'un site Web qui permettra de mieux servir ses clients, de les conserver et d'en attirer de nouveaux? Avoir plus de temps veut dire que les affaires ralentissent et c'est ce qu'on ne souhaite pas. Prendre le temps maintenant pour être prêt à vendre sur le Web évitera d'avoir "trop" de temps pour le faire plus tard.

Vous aurez compris où je voulais en venir. Il n'y a pas de bonnes raisons de ne pas vendre ses produits et services sur le Web. Il n'y a que des excuses pour ne pas le faire, des excuses qui finiront par nous rattraper tôt ou tard. La seule raison d'exister d'une entreprise n'est-elle pas la création de nouveaux clients?